Leonardo Da Vinci : un végan avant son temps ?

Points importants

  • Il semble que Leonardo Da Vinci n’était pas ce que l’on appelle aujourd’hui « végan », comme l’indique certaines de ses listes de courses, ses outils pour son art, et l’impossibilité d’obtenir de la vitamine B12 sous forme végane à cette époque.
  • Il est cependant possible qu’il ait été végétarien, et des médecins relient un AVC qu’il eu à la fin de sa vie à un potentiel régime végétarien.
  • Malgré tout cela, plusieurs sources directes indiquent qu’il semblait aimer les animaux et questionner leur exploitation et la consommation de leur chair.

Sources principales

Was Leonardo Da Vinci a Vegetarian? – Un article sur le site ThoughCo décrivant l’évidence derrière le potentiel régime végétarien de Leonardo Da Vinci. Il suggère que Leonardo n’étais certainement pas végan, et peut être végétarien; mais que rien n’est sur à ce sujet.

The Literary works of Leonardo da Vinci compiled and edited from the original manuscripts – Un ouvrage traduisant et présentant le contenu de nombreux carnets de note de Leonardo da Vinci. Certaines notes suggèrent que l’artiste s’intéressait au sort des animaux.

Da Vinci’s kitchen: A secret history of Italian cuisine. – Un livre explorant le régime alimentaire de Leonardo Da Vinci par le biais de ses propres notes. L’artiste semble avoir utilisé des produits animaux pour de nombreuses recettes.

Leonardo da Vinci and Stroke–Vegetarian Diet as a Possible Cause – Un rapport discutant de la relation potentielle entre un régime végétarien suivis par Leonardo Da Vinci et un AVC qu’il aurait subit peu de temps avant sa mort.


L’homme derrière le nom

Leonardo Da Vinci était un polymathe italien qui a vécu durant la période de la Renaissance. Les sources historiques, les documents et les œuvres d’art qu’il a laissé derrière lui nous le décrivent comme un homme de grand savoir et de talent. Il a été nommé comme l’inventeur de nombreuses machines et techniques, comme l’hélicoptère, le tank, la coque double des bateau, et bien d’autres à travers un incroyable génie technique allié à un grand savoir de de nombreux domaines ​[1]​.

Certains de ses tableaux sont parmi les plus connus à travers le monde, incluant le Mona Lisa et La Cène. Certain de ses dessins et schémas, comme l’Homme de Vitruve, sont aussi extrêmement connus et sont même très présents dans la pop culture ​[1]​.

Da Vinci et les animaux

Plusieurs sources semblent indiquer que Leonardo Da Vinci s’inquiétait de la souffrance des animaux, et qu’il était peut être végétarien. La première de ces sources nous provient d’un explorateur italien, nommé Andrea Corsali. Corsali s’en est allé en Inde et y a rencontré les Gujarati, un groupe ethnique indien. La plupart d’entre eux semblaient être végétariens, et Corsali à envoyé une lettre à ce sujet à Giuliano Di Lorenzo de’ Medici, un noble italien qui fut un patron de Leonardo pendant un temps. Dans cette lettre, Corsali fait une référence directe à Leonardo Da Vinci :

[Les Gujaratis] ne se nourrissent pas de choses qui contiennent du sang, et ne permettent pas entre eux qu’une blessure soient infligée à un être vivant, comme notre Leonardo Da Vinci.

Andrea Corsali ​[2]​

Cette citation directe semble indiquer que Leonardo Da Vinci était en effet végétarien. Mais d’autres éléments semblent soutenir cette hypothèse; en particulier, Giorgio Vasari à écrit une anecdote à propos de Da Vinci dans son livre nommé « La Vie des Plus Excellents Peintres, Sculpteurs, et Architectes ». L’anecdote raconte :

Pour tous les autres animaux […] il leur accordaient un grand amour et une grande patience; et il montrait cela en passant souvent dans les endroits ou les oiseaux étaient vendu, et en les prenant dans ses mains en dehors de leur cage et après avoir payé ce qui en était demandé, il les laissait voler dans les airs, leur restaurant ainsi leur liberté perdue.

Giorgo Vasari ​[3]​
Potentiel autoportrait de Leonardo Da Vinci présent dans son « Codex sur le vol des oiseaux ».

Le livre a cependant été critiqué pour ses biais, et cette citation n’implique pas que Leonardo Da Vinci était végétarien ou végan; seulement qu’il semblait s’inquiéter du sort des animaux. D’autres citations de ses propres carnets de notes sont, cependant, plus révélateurs sur cette question :

Si tu es comme tu t’es toi même décrit le roi des animaux – il serait mieux pour toi que tu t’appelle le roi des bêtes car tu es la plus grande de toutes ! Pourquoi ne les aident tu pas si bien qu’ils puissent te donner leurs petits afin de gratifier ton palais, pour le bien duquel tu as essayé de faire de toi une tombe pour tous les animaux ? Je pourrais en dire plus si il m’était permis de dire toute la vérité.

Leonardo Da Vinci ​[4]​

Mais le morceau de preuve le plus intriguant semble provenir du « Codex Atlanticus » que Leonardo a écrit. C’est un livre en douze volumes qui contient des dessins et des écrits liés à différents sujets. Une partie du Codex est appelé « Les Prophéties », et est une collection d’étranges paragraphes qui ressemblent parfois à des prophéties, mais d’autres fois à des jeux de mots, ou des jeux intellectuels.

De nombreux paragraphes directement pris des Prophéties semblent dénoncer lourdement la cruauté de la production du lait, du miel, ou encore d’exploiter les animaux pour du travail aux champs :

Des ânes qui sont battus[…]
Je vois tes enfants donnés en esclavage à d’autres, sans aucune forme d’avantage, et au lieu d’une rémunération pour les services qu’ils ont fait, ils sont repayés par la plus sévère des souffrance, et ils passent leur vie entière à bénéficier à leur oppresseur.

Des abeilles
Et beaucoup seront cruellement volées de leur réserves et de leur nourriture, et seront cruellement submergés et noyés par des hommes dénués de raison. O justice de Dieu ! Pourquoi ne t’éveille pas tu et voit ces créatures ainsi abusées ?

Des moutons, vaches, chèvres et autres du genre
D’un nombre innombrables seront pris leurs petits enfants et leurs gorges seront coupées, et ils seront mis en morceaux de manière barbare.

Leonardo Da Vinci ​[5]​

Cependant, juste en dessous de ce dernier paragraphe, on en retrouve un autre qui semble montrer que ces écrits ne sont peut être pas pris autant au sérieux par leur auteur que l’on puisse le penser initialement :

Des noix, et des Olives, et des Glands, et des Châtaignes, et des autres du genre​
De nombreux enfants seront pris par un cruel saccage des bras même de leurs mères, et jetés aux sol, et écrasés.

Leonardo Da Vinci ​[5]​

L’historien de l’art Abram Efros décrit les prophéties comme étant des sortes de charades ou d’énigmes utilisées par Leonardo pour amuser les cours ​[6]​. Ainsi, elles ne sont peut être pas une bonne représentation de ce qu’il pensait; ou peut être qu’elles le sont, et que leur but était aussi d’ouvrir les esprits à de nouvelles idées. Cette hypothèse est cependant impossible à prouver.

Couverture du « Codex Antlanticus » de Leonardo Da Vinci

Au sujet des plantes, Leonardo semble avoir pensé qu’il y avait une claire distinction entre elles et les animaux vis à vis de leur ressenti de la douleur :

Malgré le fait que la nature à donné la sensibilité à la douleur à des être vivant qui ont le pouvoir de se déplacer – dans le but de préserver les membres qui dans leur mouvement sont à même d’être diminués et d’être détruits, – les êtres vivants qui n’ont pas le pouvoir de se déplacer n’ont pas à rencontrer des objets opposés, et les plantes n’ont ainsi pas besoin d’être sensibles à la douleur, et il vient de cela que si vous les brisez elle ne ressentent pas la souffrance dans leurs membres comme le font les animaux.

Leonardo Da Vinci ​[4]​

Au final, Leonardo Da Vinci était-il végan ?

En considérant tout ce que nous savons de lui aujourd’hui, il semble très peu probable que Leonardo Da Vinci ai été « végan ». Un très petit nombre de ses biographes l’ont nommé comme végétarien ​[7]​, et il ne semble pas avoir dit directement qu’il ne mangeait pas de viande. Cependant, Leonardo n’as pas beaucoup écrit à propos de lui même; c’est pour cela que c’est à nous de considérer avec beaucoup de prudence les indices qui nous restent à propos de lui.

Un autre indice contradictoire est le contenu de ses carnets de cuisine. Ces carnet contiennent des références à de la viande, du lait et des œufs dans ses listes de course ​[8]​. Il est impossible de savoir si ces ingrédients étaient pour sa propre consommation ou non; mais le fait qu’il ai inclus ces choses à acheter semble s’opposer à une théorie de lui étant végan ou végétarien. Cela peut être ajouté au fait que de ce que nous savons aujourd’hui, un régime végan n’est pas vivable pour les humains sans un apport de vitamine B12 en suppléments ​[9]​, ce qui n’existait pas sous forme « végan » avant 1947 (avec la découverte de sa synthèse par des bactéries). Additionnellement, les outils qu’il utilisait pour réaliser ses peintures (incluant la peinture elle même, le support, et même les pinceaux) étaient fait à cette époque avec des produits animaux ​[7]​.

Extrait d’un carnet de notes de Leonardo Da Vinci

Cependant, un rapport intéressant publié dans le journal « Neurologie et Neuroscience » en 2010 propose l’hypothèse que un potentiel régime végétarien de longue-durée par Leonardo à peut être mené à une augmentation d’homocysteine dans son sang, ce qui aurait pu être la cause d’un AVC (Accident Vasculaire Cérébral) qui le laissa avec un bras paralysé vers la fin de sa vie ​[10]​. La relation entre des régimes végétariens et végans et les AVC restent cependant actuellement débattus ​[11]​.

Bien évidemment, tout peut dépendre de comment un mode de vie « végan » est définit. Si l’on suit la définition donnée par la Vegan Society (la plus ancienne société végan au monde fondée en Angleterre en 1944), le véganisme est une « manière de vivre qui cherche à exclure, autant que possible et praticable, toute forme d’exploitation et de cruauté faite aux animaux pour la nourriture, les vêtements, ou pour tout autre but ». Avec une telle définition, Leonardo aurait pu être appelé un « végan » si il évitait la consommation de produits animaux autant qu’il le pouvait à son époque; mais une telle hypothèse est clairement improuvable.

Au final, il semble que Leonardo ai pu être végétarien, mais les preuves ne sont pas claires. Il semble qu’il n’ait pas pu être végan de la manière que la plupart d’entre nous considère aujourd’hui, et aucune évidence ne suggère qu’il l’était alors que d’autres preuves semblent indiquer qu’il n’était pas végétarien. Une chose semble être sure, cependant : Leonardo Da Vinci à pensé au sort des animaux et à son lien avec leur exploitation par les humains, et il était connu pour ses positions sur le sujet. Sa principale position semble avoir été qu’il semblait trouver tout cela très triste. Cela fait de lui, d’une autre manière, plutôt différent de la plupart de ses contemporains à une époque durant laquelle la vie des animaux ne semblait pas avoir beaucoup d’importance.


Références

  1. [1]
    I. Chilvers, The concise Oxford dictionary of art and artists, Oxford University Press, 2003.
  2. [2]
    L. Da Vinci, J.P. Richter, The Literary works of Leonardo da Vinci compiled and edited from the original manuscripts, Sampson Low, Marston, Searle & Rivington 188, Fleet Street, 1883.
  3. [3]
    G. Vasari, The lives of the most excellent painters, sculptors, and architects, Modern Library, 2007.
  4. [4]
    E. McCurdy, The notebooks of Leonardo da Vinci, G. Braziller, 1958.
  5. [5]
    L. Da Vinci, Codex atlanticus, Biblioteca Ambrosiana, Milan. 26 (1894) 1.
  6. [6]
    L. Da Vinci, Leonardo da Vinci. Selected works in two volumes, A. Dzhivelegov and A. Efros, Artemy Lebedev Studio, 2010.
  7. [7]
    S. Esaak, Was Leonardo Da Vinci a Vegetarian?, ThoughtCo. (2019).
  8. [8]
    D. Dewitt, Da Vinci’s kitchen: A secret history of Italian cuisine., BenBella Books, 2006.
  9. [9]
    Voir notre article sur la vitamine B12 (a venir !), (n.d.).
  10. [10]
    Ş. Öztürk, M. Altieri, P. Troisi, Leonardo da Vinci and Stroke–Vegetarian Diet as a Possible Cause, in: Neurological Disorders in Famous Artists-Part 3, Karger Publishers, 2010: pp. 1–10.
  11. [11]
    Voir nos articles sur les effets négatifs du véganisme et du végétarisme sur la santé (a venir !), (n.d.).
avatar

Klemet

En tant que doctorant en écologie, la science est très importante pour moi. Mais quand je ne suis pas en train de me pousser à lire un autre article, vous me trouverez sûrement en train de jouer à un jeu vidéo, de marcher parmi des arbres, ou bien en train d'écouter un des excellents podcasts d'histoire de Mike Duncan. Et très sûrement, en train de faire deux de ces choses là à la fois !

S'il vous plaît, n'utilisez pas ces sources comme des armes !

Les sources d'information sont aujourd'hui couramment utilisées dans des débats à travers internet afin de prouver une supériorité argumentaire.

C'est une très mauvaise habitude, et pour de multiples raisons : cela favorise des comportements de cherry picking (sélection de sources allant uniquement dans un sens du débat), la simplification du discours scientifique par l’exagération, et tout simplement l'entretient d'un comportement de guerre idéologique.

Si vous êtes venus sur ce site afin de trouver des sources allant dans votre sens, nous vous demandons sincèrement :

1) De lire l'article en entier avant d'agir (ce n'est pas très long, et vous aurez une réelle compréhension du sujet plutôt que de citer des choses que vous ne connaissez pas vraiment).

2) De ne pas sélectionner uniquement les sources qui vous arrange, mais bien toutes les sources pertinentes à votre débat.

3) De vous comporter de manière mature dans votre débat à venir. Stopper une guerre idéologique commence avec vous !

 

Merci d'avance, et bonne lecture !